Street marketing : les actions après le déconfinement - Street Diffusion
16674
post-template-default,single,single-post,postid-16674,single-format-standard,bridge-core-2.2.8,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-23.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
street marketing sans contact - Street Diffusion

Street marketing : les actions qui marchent après le déconfinement

Vous cherchez un moyen efficace pour retrouver la notoriété de votre entreprise après le déconfinement ? Le street marketing sans contact se présente comme un excellent atout pour arriver à cette fin.

Pourquoi le street marketing ?

Les opérations de street marketing/guérilla consistent à « investir la rue » dans le but de se rapprocher le plus possible des consommateurs. Elles permettent de communiquer à un grand nombre pour créer un good buzz, sans déployer un gros budget.

Ce type de marketing est une alternative aux supports publicitaires classiques. En effet, les consommateurs sont devenus de moins en moins réceptifs à la communication de masse.

Le street marketing permet de les surprendre le passant au moment où ils s’y attendent le moins et d’obtenir dans certaines situations leur feed back sur votre concept.

De plus, une forte interaction sera créée entre votre entreprise et vos clients. En effet, la nouvelle génération apprécie le fait que vous veniez à leur rencontre. Cette initiative donne un caractère plus accessible au produit ou au service. Le lien émotionnel créé permet d’ancrer votre marque dans l’esprit de vos cibles/audience et d’avoir un positionnement intéressant. Concrètement, plus ils ont apprécié l’expérience, plus ils se souviendront de vous.

De plus Le street marketing représente un investissement faible par rapport aux mass media.

Le street marketing sans contact, une excellente alternative face au coronavirus

Pour cibler les passants le mieux possible, une action street marketing doit se faire sur un lieu fréquenté. Or, dans ce contexte de crise sanitaire engendrée par le coronavirus, les échanges/contacts humains doivent être limités au maximum même après la fin du confinement qui se fera de manière progressive.

S’orienter vers le marketing « sans contact » se présente alors comme une alternative idéale pour les entreprises désireuses de relancer leurs activités. D’ailleurs, la seule limite du street marketing est la créativité. L’originalité et l’attractivité sont les seuls mots d’ordre pour le succès de cette stratégie marketing.

Quelques exemples de marketing sans contact

Afin d’atteindre le plus de cibles, le street marketing sans contact se décline sous plusieurs formes. Ci-dessous quelques exemples :

Le sign spinning

Le sign spinning consiste à faire tournoyer de grands panneaux indicatifs dans le but d’attirer l’attention. Ces panneaux sont lancés dans tous les sens, afin de réaliser des figures aussi artistiques les unes que les autres.

L’ affichage sauvage et l’habillage de mobilier urbain 

L’affichage est un moyen infaillible pour véhiculer votre marque. Comme l’idée est de sortir des concepts d’affichage classique, on va plutôt opter pour des supports originaux comme les bancs, les façades, les abris-bus, les passages piétons, les façades publics, etc.

Pour plus d’originalité, on opte pour les bombes de peinture fluorescentes ou encore des projections holographiques pour transmettre le message.

Le Green street marketing

Depuis quelque temps, l’écologie est au cœur de toutes les actualités ! Autant en profiter. Choisissez le Green street marketing, qui est un support sans impact sur l’environnement. Il suffit d’installer une structure végétale sur le devant de votre entreprise, qui prendra la forme de votre logo par exemple. Vous pouvez également utiliser un prospectus imprimé sur du papier minéral.  De cette manière, vous gagnez la confiance des clients qui partagent des valeurs écologiques pour une communication durable

En prospection directe, étudiez bien l’impact environnement d’une campagne de distribution en boîtes aux lettres et e-mailing. Depuis l’apparition des papiers recyclés, des encres végétales, de l’usage de véhicules électriques par les prestataires, la communication de proximité est parfois plus éco-responsable que l’e-mailing.