En période de déconfinement, miser sur la prudence - Street Diffusion
16744
post-template-default,single,single-post,postid-16744,single-format-standard,bridge-core-2.2.8,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
Outil de sensibilisation - gestes barrières déconfinement - Street Diffusion

En période de déconfinement, toujours miser sur la prudence

11 mai 2020, début de la levée du confinement pour nous les Français. Cela n’implique toutefois pas que le virus est vaincu. Même au vue de cette annonce, le respect des gestes barrières est de mise.

 

Rappel sur les gestes barrières

·         Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;

·         Respecter la distanciation sociale physique d’un mètre ;

·         Tousser ou éternuer dans le coude ;

·         Ne pas se toucher le visage ;

·         Éviter les embrassades, ne pas se serrer la main pour se saluer ;

·         Se moucher avec un mouchoir à usage unique et le jeter immédiatement après utilisation.

Simples et à la portée de tous, ces gestes de barrière restent applicables dans l’Hexagone, même après l’annonce de la levée du confinement. En complément à ces gestes et en cas de suspicion de maladie, il est possible de porter un masque.

 

Pourquoi continuer les gestes barrières ?

Je vous ai concocté une petite vidéo pour vous dire que le virus circule encore et qu’il faut être prudent sans être hypocondriaque non plus. Les gestes barrières ont bel et bien prouvés leur efficacité à repousser le virus et ces gestes sont classés parmi les gestes de bon sens

Il ne s’agit pas toujours de porter un masque ou des gants. Plutôt de continuer l’hygiène des mains, en évitant de toucher une zone « publique » comme les poignées de porte et de se laver les mains régulièrement avec du savon ou un gel hydro-alcoolique. Autant que possible, éviter la foule et de se toucher les yeux ou le visage avec les mains.

En effet, mieux vaut toujours rester prudent face à un virus dont les chercheurs n’ont pas encore trouvé de traitement efficace.

Soyez prudent !